le homard bleu

« Seigneur » des eaux bretonnes avec la langouste, le homard est un crustacé décapode à petite tête pointue, pourvue de longues antennes rouges. Il comprend deux espèces : le homard européen, appelé en France « homard breton » ou « homard bleu breton », et le homard américain dit aussi « canadien ». Contrairement à la langouste, le homard est armé de puissantes pinces. De surcroît, sa puissante carapace se montre moins épineuse et son abdomen possède sept anneaux (six pour sa consœur). En outre, il fréquente les eaux froides, s’abritant dans des « terriers » creusés dans le sable sous les rochers, partant la nuit en quête de sa subsistance, qu’il identifie grâce à ses récepteurs olfactifs. Réputé pour la succulence de sa chair (moelleuse et délicate, contenue dans la queue autant que dans les pinces) et la finesse extrême de son goût, le homard breton affiche une belle couleur bleu roi, tandis que ses concurrentes américaines sont cuirassées de brun. Sa carapace prend une belle couleur ocre lorsqu’on le plonge vivant dans un court-bouillon. On le pêche de juin à septembre, au casier.